Le Nordique américain, 40 ans déjà. Ya wanna go?

Il y a 40 ans, Paul Stewart jouait son premier match dans la LHN. Pour certains, il se peut que l’événement ne paraisse qu’anecdotique. N’empêche, le premier match de Paul Stewart brossera le portrait parfait(ou imparfait) de sa carrière.

La fin des années 70 faisait place encore à de nombreuses bagarres dans la LNH. Battant, fier et dédié pour le chandail qu’il portait, le courageux Stewart marquera par ses combats et sa fierté cette première saison parfois tumultueuse des Nordiques.

Le 22 novembre 1979, Paul Stewart faisait ses débuts dans sa ville natale. Le dur à cuire ne laissera personne indifférent. Dans un Boston Garden surchauffé, il enfilera 3 bagarres. Une première contre Terry O’Reilly, une deuxième contre Stan Jonathan et une troisième contre Al Secord. Aux dires de plusieurs coéquipiers qui l’ont alors surnommée le chat, Stewart était toujours prêt, comme un chat de ruelle.

Éternel battant, debout sur la patinoire comme dans la vie, l’atypique athlète deviendra ensuite un arbitre respecté dans la grande ligue, officiant plus de 1000 matchs. Ce qui le mènera au Temple de la Renommé du Hockey Américain, non sans entre-temps avoir combattu un cancer du côlon de stade 4.

De son enfance dans les durs quartiers de Boston, en passant par l’AMH et la LNH dans son rôle de dur à cuire, à son année avec les Bleus où il a appris à communiquer avec les partisans en français, l’ex-arbitre n’aura jamais fait les choses comme les autres. Un athlète d’exception que les «vieux fans » des Nordiques se souviennent aujourd’hui.